METTRE EN SCèNE LES RApportS DE TRAVAIL

DANS LA FABRIQUE LYONNAISE

Dates et lieu : Les 4, 9, 18-19, 25-26 janvier (Théâtre de la Renaissance & Bac à Traille - Oullins) 25 et 28 février (MJC - Oullins)

Horaires : 9h30 - 17h

Nous sommes à Lyon, en 1831. La ville est une immense fabrique à ciel ouvert. La soie, venue des campagnes ou de l'étranger, est traitée, teinte, dévidée, ourdie dans les nombreux ateliers de la ville. Puis les chefs d'ateliers s'en emparent et la tissent. Leurs relations avec les négociants d'un côté, qui leur passent commande, ou avec les compagnons et les apprentis de l'autre, qui travaillent sur leurs métiers, sont détaillées dans le journal tenu par les Canuts de 1831 à 1834 : l'Echo de la Fabrique.

Dans cet atelier, nous nous intéresserons particulièrement aux relations de travail proprement dites : les nombreux abus de la part des négociants, dont souffrent les chefs d'ateliers ; la question de l'apprentissage ; les salaires, les innovations techniques, les négociations âpres, les désirs d'association de la part des chefs d'ateliers ou des compagnons, la naissance du mutuellisme... Nous envisagerons le travail à la fois comme lieu d'épanouissement et de fierté, mais aussi comme lieu d'aliénation et de douleur, d'exploitation.

 

Pour construire cette scène, nous voudrions travailler avec des travailleurs ou des travailleuses d'aujourd'hui, petits patrons ou personnes en situation de précariat, salariés ou indépendants, sans-emploi ou cumulant plusieurs postes, et qui voudront bien nous aider à nourrir la scène d'une résonance contemporaine.

 

Les scènes que nous construirons dans cet atelier s'intégreront au spectacle Echos de la Fabrique, présenté en mai 2021 au Théâtre de la Renaissance.

 

Lors d'une première étape de travail, nous découvrirons ensemble l'univers des Canuts. Nous nous interrogerons sur les enjeux de leurs conditions de travail et le lien entre les apprentis et les chefs d'atelier. Nous lirons des textes d'époque, échangerons sur des situations contemporaines, tenterons des improvisations.

Puis, après une période d'incubation au cours de laquelle le texte de la scène sera écrit et appris, nous nous retrouverons pour une deuxième session, où nous mettrons en scène le tableau du spectacle que cet atelier aura permis de construire.

IMPORTANT :

La participation à l'atelier permet à celles et ceux qui le souhaiteront d'aller jusqu'au spectacle. Il convient pour cela d'être disponible pour les représentations des 27, 28 et 29 mai 2021, ainsi que les jours qui précèdent, pour les dernières répétitions.

Aucun niveau théâtral n'est requis. En revanche, une maîtrise correcte de la langue française est préférable (niveau B1).

Les participant.e.s devront aussi pouvoir se libérer pour des sessions de répétition à placer entre le 6 et le 18 avril, ou entre le 3 et le 16 mai 2021. Les dates de ces répétitions seront décidées en concertation avec les membres de l'équipe.

Participant.e.s : 10 à 15

Encadrant.e.s : François Gorrissen, Maud Cosset-Chéneau, Flora Souchier, François Hien, Arthur Fourcade, Martin Sève.

DEMANDER À S'INSCRIRE