LA RÉVOLTE DES CANUTS

Jeu de rôle immersif historique sur la révolte lyonnaise de 1831

Proposé aux participant.e.s à chaque début d'atelier

À partir de 15 ans

Se joue autour d’une table / papier / crayon / dés

Durée : une journée, 9h-17h

Nombre de participants possible : 8 à 12 environ

 

le jeu de rôle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’histoire de la révolte des Canuts, en tant qu’habitant de la métropole lyonnaise, on a toujours l’impression de la connaître vaguement, elle semble faire partie du patrimoine commun, du folklore. Mais il faut s’y intéresser un peu pour découvrir à quel point cette aventure humaine est importante, passionnante, éclairante pour notre époque. C’est une convergence humaine, dont personne à l’époque ne savait ni le nom, ni la portée. Les Canuts ont écrit une grande page d’histoire, sans l’anticiper, sans presque le savoir.Il faut se rappeler ce que c’est que d’être sur la brèche du présent, pour mesurer leur inventivité, leur courage, leur sagesse. C’est ce que le jeu de rôle historique permet de sentir.

Cette partie propose de revivre les 3 jours de la première révolte des Canuts de novembre 1831. Comme les Canuts à l’époque, les joueurs seront immergés dans l’action, sans coup d’avance, au présent. Ils retraverseront les grandes questions que se sont posées ces hommes et ces femmes - comment ils ont dû se secouer, inventer une issue à leurs misères, réagir.

Fernand Rude : « En ces jours de fièvre, rien n’était encore mûr, certes, mais tout était en germe. »

Jeu de rôle écrit par Arthur Fourcade, avec la collaboration de François Gorrissen et Anabel Strehaiano.

 

 

 

Le jeu de rôle : qu’est-ce que c’est ?

Un jeu de rôle permet de partager une histoire en immergeant les participants au cœur du récit : Une dizaine de personnes se rassemblent autour d’une table. Un meneur de jeu est là pour leur raconter l’histoire qu’ils sont en train de vivre, ensemble, et qu’ils vont faire évoluer. Chaque participant autour de la table incarne un personnage de l’histoire.

Le récit se construit grâce aux décisions prises par chacun des joueurs, et aux conséquences qu’en tire le meneur de jeu, au fur et à mesure.

C’est donc une gigantesque improvisation collective à la table. Pour les participants cela nécessite de faire travailler son imagination, mais aussi d’être à l’écoute et de rester concentré. Le jeu de rôle permet de créer un récit de fiction partagée. Il ne cherche pas à singer le réel mais à l’élargir : on ressort d’une partie de jeu de rôle la mémoire chargée d’une véritable aventure collective.

jdrweb03